L'ASSOCIATION
> Historique
ce qui s'est passé dans notre association depuis 19XXX
(avec quelques sans de documents que Joel possède)
> Statuts de l'association
qui définissent nos missions
> Règlement Intérieur
annexé aux statuts de l'association
> Structure et organisation
les hommes qui oeuvrent pour la pêche en Haute Normandie
(Voir la page détaillée plus loin. Mettre des photos moins photomatons. C'est un très bon chapitre pour intéresser les gens à venir au bureau)
(Mettre la section "Nos Champêtres" dans cette page ?)
> Domaine piscicole
les parcours que nous gérons et protégeons
> Activités
les missions et actions de l'association
> Les différentes sections :
Section Mouche
Section Carpe
Section Pêche au Coup
> Les parcours mouche sans tuer
des truites de belles tailles vous attendent...
© Simon Najard

L'éditorial du Président

Ou... l'esprit de Chapelle.

Retour page d'accueil

L'éditorial du Président

La Valmont et la Ganzeville, de par leur taille et leur débit - face aux pressions de l'urbanisation de plus en plus importantes, aux pollutions (accidentelles ou pas), aux ruissellements agricoles, aux pompages, au changement climatique et aussi face aux techniques de pêche de plus en plus efficaces - sont fragiles et menacées.

Aussi les pêcheurs, conscients de la fragilité et des limites du potentiel de nos rivières, doivent se soucier et se soucient de plus en plus de l'équilibre et de la protection des eaux qu'ils fréquentent.
La pêche de loisir ne peut plus supporter d'être "nourricière" comme elle l'a souvent été par le passé.
Si nous voulons transmettre à nos enfants et petits enfants l'équilibre et les joies qu'elle nous procure, nous devons modifier nos habitudes.

A la "Truite Cauchoise" l'évolution est en cours et les mentalités ont heureusement commencé à changer.
Depuis quelques années les "moucheurs" et les "carpistes" appliquent naturellement le relâché systématique de leurs poissons.
Ce respect, ce réflexe, doit s'étendre aux autres techniques. La garde du poisson ne devrait se faire qu'exceptionnellement - sur un beau spécimen par exemple.
Les plus grandes satisfactions du pêcheur sont au final celles de leurrer le poisson et de sentir le "contact" avec lui. Ajoutons leur celle de le relâcher.

 

La Truite Cauchoise a changé sa politique d'empoissonnement depuis une quinzaine d'années. Les alevinages actuels en truitelles "farios" ont remplacé en grande partie les déversements des truites "arcs en ciel" adultes d'autrefois. Cependant, sur nos parcours, subsistent encore quelques déversements de truites adultes "farios".

On le sait, les pêcheurs sont en général assez solitaires et, de ce fait, s'impliquent assez peu dans la vie de leur association de pêche. C'est vraiment regrettable. Un plus grand engagement de leur part aurait une incidence directe sur le prix des cotisations et serait un véritable encouragement pour les dirigeants des AAPPMA qui se trouvent en première ligne.

Bien sûr le permis est cher, trop cher peut-être. C'est malheureusement la conséquence - incontournable à ce jour - du prix de la location de nos parcours et étangs mais aussi de leur empoissonnement. Ces dépenses consomment à elles seules la quasi totalité de nos recettes.
C'est pour maintenir le potentiel de nos parcours de pêche que nous devons accueillir de nouveaux adhérents et générer de nouvelles recettes pour l'avenir. C'est d'ailleurs dans cet esprit que s'est instauré le faible coût du permis "découverte" et la gratuité de l'option mouche pour nos jeunes adhérents. C'est une des façons de solliciter la nouvelle génération pour la future relève de notre activité.
A nous de leur transmettre notre passion, de la faciliter, de la communiquer.
C'est une des raisons de ce site.

Enfin si on comprend que pour notre région des "Hautes Falaises" la pêche de loisir est un véritable atout touristique avec tout ce que cela comporte d'apports financiers directs ou indirects, on comprend qu'il y ait tout intérêt à la valoriser avec notre aide et celle de tous les partenaires locaux. C'est une autre des raisons de ce site.

La dernière raison, la plus importante finalement, reste bien sûr celle de parler entre nous de notre passion des rivières et des poissons, et cela sur le "NET" - le "filet", en anglais -
Filet de pêche … forcément !

Le Président

Joël Chapelle


> Nos obligations financières